La genèse de La Grande-Motte s’inscrit profondément dans l’époque des 30 Glorieuses qui se caractérise notamment par l’émergence de la société de consommation.
La réflexion du schéma directeur a pour ambition de conforter la ville à part entière et de la développer. Cela constitue un paradoxe pour une ville d’abord perçue comme touristique.
La forme urbaine de La Grande Motte, tout comme son architecture, est de grande qualité. Il est d’ailleurs intéressant de voir comment, aujourd’hui, cette forme architecturale et urbaine constitue les bases pour la création d’une ville bioclimatique. Elle permet d’offrir un contexte adapté à la fois au développement de la ville permanente et de la ville touristique.
Se situant dans le champ de l’agglomération montpelliéraine et en frange du couloir languedocien, elle en reçoit les avantages – bassin d’emplois, points de desserte importants… – et les inconvénients – être seulement la périphérie d’une ville à grand rayonnement, avec pour risque notamment de devenir une cité-dortoir ou a contrario une ville spécialisée uniquement dans le tourisme…

Fiche technique

Maître d’ouvrage
Ville de la Grande-Motte
Équipe de maîtrise d’œuvre
Biecher Architectes
Bureaux d’études
Programmateur urbain : Attitudes Urbaines / Paysagistes : Nathalie Lucas et Pascale Mercier / Déplacements : Roland Ribi & Associés / Modes opératoires : MDTS / Assainissement et voirie : Pierres & Eaux
Programme
Schéma directeur d’extension et de modernisation de la ville
Surface
10 km²
Livraison
Étude en cours

Leave a Reply

captcha *